La douce vie des Animaux.

Debats, actions, passions, venez parler des animaux sans retenue!
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 P I F

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptite canaille
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 2733
Age : 40
Localisation : 18
Date d'inscription : 02/01/2008

MessageSujet: P I F   Lun 17 Mar - 23:57

Quelle est la cause de la Péritonite infectieuse féline?

La Péritonite infectieuse féline (PIF) est une maladie grave qui atteint les chats domestiques et quelques chats d'espèces exotiques. Elle n'affecte pas les autres espèces animales comme le chien par exemple. Elle est causée par un coronavirus.

La durée de la période d'incubation porte à controverse. Au cours d'expériences avec le virus, les chats montrent les signes de la maladie 2 semaines après l'infection. Toutefois, chez le chat en situation normale, à la maison, le virus peut rester en dormance plusieurs mois, parfois même, des années avant l'apparition des signes de la maladie.

Quels sont les signes cliniques?

La PIF est une maladie chronique qui ronge, elle provoque une perte d'appétit, de la fièvre, une perte de poids sur plusieurs semaines et finalement la mort. Comme elle peut atteindre divers organes (le foie, les reins, le cerveau, les yeux, par ex.) des signes cliniques très variés peuvent s'associer à cette maladie. Exemple: Un chat pourra être aveugle alors qu'un autre donnera des signes de maladie du foie (une jaunisse).

Nous connaissons deux formes de la maladie, la forme exsudative et la forme non-exsudative, "sèche". Au cours de la forme exsudative on note de fortes accumulations de liquide dans le thorax ou dans l'abdomen. Lorsque la maladie atteint le thorax le chat a de la difficulté à respirer. Lorsqu'elle atteint l'abdomen, le chat paraîtra ballonné. La forme sèche affecte l'organe cible de la même manière, mais sans production de liquide. Si le chat vit assez longtemps avant de décéder, la forme sèche se transformera en forme exsudative. Le diagnostic de la PIF est plus facile à établir en présence d'exsudats.

Comment diagnostique-t-on la PIF?

Le diagnostic de la PIF peut présenter maintes difficultés et s'avérer frustrant. Il n'existe pas de test spécifique fiable pour tous les cas. La biopsie d'organe est encore l'outil diagnostic le plus sûr, mais cela nécessite une chirurgie. Pour des raisons évidentes, une chirurgie ne serait pas envisageable chez un chat malade. Les tests que nous décrivons plus loin ne sont utilisés que sur les chats présentant des signes cliniques suspects.

Le test de coronavirus. Ce test détecte les anticorps dirigés contre n'importe quel coronavirus. Les anticorps sont les agents défenseurs sécrétés par le système immunitaire. Deux coronavirus affectent le chat: le coronavirus de la PIF et le coronavirus entérique. Quand le test est positif, cela signifie que l'un des deux virus ÉTAIT ou EST présent chez le chat. Par contre, nous ne savons pas auquel des 2 virus a réagi le test. Comme les anticorps persistent longtemps dans l'organisme, même si le virus n'est plus présent, un test positif peut parfois nous induire en erreur. De plus, en phase terminale, le chat peut avoir une telle quantité de virus de la PIF que tous les anticorps sont mobilisés, en fortes quantités, et le résultat du test peut devenir un faux-négatif. Par conséquent, ce test doit être interprété conjointement avec les résultats d'autres analyses ci-après énumérées.

Test de réaction de la chaîne de polymérase (PCR). Ce nouveau test est plus spécifique pour le virus de la PIF que le test d'anticorps du coronavirus, mais il ne fait qu'indiquer la présence du virus de la PIF. Quand il est positif, cela signifie que le virus est présent, ce qui ne veut pas nécessairement dire que la maladie est présente. Parfois, ce test donne lieu à des résultats faux-négatifs.

Taux de protéines sériques. Si le total des protéines sériques est élevé et le ratio A:G (ratio de deux protéines du sang ) est plus bas que la normale, le diagnostic de la PIF est plus probable. Quelques autres maladies peuvent aussi provoquer ce résultat, et elles sont tout aussi graves et fatales. On trouve ce résultat dans 50% des cas de PIF.

Comptage des globules blancs. Si le comptage des globules blancs est plus haut que 25.000 cell./µl, les risques de PIF sont plus forts. Cependant, plusieurs autres maladies peuvent provoquer ce résultat et certaines ne sont pas fatales. Mais certains cas de PIF ont un comptage normal des globules blancs (moins de 18.000 cell./µl).

Analyse du liquide abdominal ou thoracique. La présence de liquide est un signe de PIF probable. Si les propriétés du liquide sont caractéristiques et le que le chat a les signes adéquats, il est possible de poser un diagnostic avec plus d'assurance. Malheureusement, ce liquide est absent dans la forme sèche.

Prélèvement à l'aide d'une fine aiguille d'une partie de foie ou de rein. Il est possible de ponctionner quelques cellules du foie ou des reins sans stresser le chat (avec une anesthésie locale de la peau par ex.) La PIF produit un processus inflammatoire dans ces organes qui, bien qu'ils ne constituent pas le diagnostic en propre, suggèrent fortement la maladie. Ceci aide aussi à définir les autres maladies.

Les radiographies (Rayons-X) du thorax et de l'abdomen. Les radiographies servent à identifier des élargissements dans les organes et la présence de liquide dans le thorax et l'abdomen. Elles contribuent au diagnostic et permettent de déterminer quels autres tests doivent être effectués.

Combinaison de trois tests sanguins. Lorsque chez un chat, le comptage des lymphocytes (globules blancs) est bas, que le taux des globulines du sang (protéines) est élevé et que le test des anticorps du coronavirus est positif, il y a 94% de chances qu'il ait la PIF.

Biopsie d'organe. La biopsie d'organe est le seul test qui permet de détecter la PIF avec certitude. Toutefois, il n'est pas toujours possible de faire une biopsie, comme dans l'œil ou le cerveau par exemple.

L'évaluation d'un cas en absence de biopsie d'organe inclut souvent tous les autres tests ci haut mentionnés. Si certains d'entre eux donnent des résultats très probants on est en présence d'une forte probabilité de PIF.

Est-ce que la PIF est contagieuse?

Comme avec tous les autres virus, la propagation de la maladie à d'autres chats est un danger. Cependant, la maladie comporte 3 stades de PIF, et les deux premiers sont les plus à risque de propagation.

Le premier stade est l'infection initiale. Au cours des 2 à 4 premières semaines qui suivent l'infection le chat excrète une grande quantité de virus; les autres chats en contact direct avec le virus sont exposés.

Le deuxième stade est la dormance. Le virus est inactif dans le chat et ne cause aucune maladie. Si le chat est stressé au cours de ce stade, il excrétera du virus. Sinon, le chat n'est pas contagieux. Ce stade peut durer quelques semaines ou plusieurs années.

Le troisième stade est la maladie clinique. En général, il dure quelques semaines et se termine par la mort du chat. Habituellement, à ce stade, le chat n'est pas contagieux.

Quel est le traitement et le pronostic chez un chat atteint de PIF?

On a essayé beaucoup de traitements chez les chats atteints de PIF, aucun n'a donné de résultat valable. Parfois, il arrive qu'un chat guérisse, mais c'est là, une exception plutôt qu'une règle. La ponction du liquide dans le thorax ou l'abdomen amène un peu de réconfort pendant quelque temps. Il est possible de soulager le patient par des médications, mais il n'existe pas de traitement curatif.

Le pronostic chez un chat atteint de la PIF est très réservé. Une fois le diagnostic posé, l'action la plus appropriée serait l'euthanasie.

Est-il possible de désinfecter l'environnement?

Le coronavirus peut vivre jusqu'à 3 semaines dans l'environnement. S'il y a probabilité d'une excrétion virale, on peut désinfecter avec une dilution d'eau de Javel de 1:30 (1 tasse de Javel dans 1 gallon d'eau), les bols à eau ou à nourriture, la boîte de la litière, la cage et tout objet ne pouvant être détérioré par l'eau de Javel.

Comment prévenir la maladie?

Il existe un vaccin de la PIF, mais ni le vétérinaire ni le manufacturier n'en recommandent une utilisation systématique pour tous les chats. Nous suggérons le vaccin pour les chats qui pourraient venir en contact avec des chats errants, ou ceux qui vivent dans des refuges dans lesquels on sait qu'il y a eu des porteurs de PIF. On doit administrer deux doses en primo-vaccination. Un rappel annuel est nécessaire pour maintenir l'immunité.

sources:

http://www.hvsjc.qc.ca/journal/pif.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lechaletdesrongeurs.free.fr/
 
P I F
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La douce vie des Animaux. :: Chats :: Conseils-
Sauter vers: